France - Thaïlande : une deuxième victoire synonyme de qualification

Posté par louistofu


Image

La victoire d'hier face à l'Argentine augurait le meilleur pour les Bleus, jamais vraiment mis en difficulté. Ils ont continué sur leur lancée en s'imposant 3 à 1 contre la Thaïlande, mais ils ont souffert, surtout lors des deux premières manches de la partie.

Le nul entre la Thaïlande et la Norvège permettait à la France de s'assurer d'une qualification pour la phase suivante en cas de victoire. Pour débuter cette série de quatre cartes, les joueurs Rogue choisirent Hollywood, avec une composition des plus classiques en attaque : Zenyatta, Lucio, Tracer, Soldat : 76, Winston et D.VA. Le point fut capturé sur le premier assaut, et Michaël "Winz" Bignet poussa le convoi jusqu'au deuxième point sans que les Français soient réellement mis en difficulté. Regroupés, les Thaïlandais retardèrent les Français mais cela ne les empêcha pas de valider le deuxième point. Ils ne parvinrent cependant pas à parcourir l'intégralité de la map : Mickie sur D.VA et surtout Oputo sur Sombra furent trop réactifs . Chaque offensive tricolore fut arrêtée in extremis.

Pour la phase de défense, Nicolas "NiCOgdh" Moret passa sur Genji, lui qui avait été si précieux contre l'Argentine sur Horizon : Colonie Lunaire. Dans le même temps, Benjamin "uNKOE" Chevasson remplaça Zenyatta par Ana. Mais ces ajustements tactiques ne parvinrent pas à empêcher les Asiatiques de s'emparer du premier point en quelques instants seulement. La Lame du dragon offrit un instant de répit aux Bleus, et ils prirent possession du convoi, puis des hauteurs des saloons. Cette position surélevée était censée leur apporter un avantage sur leurs adversaires, obligés d'avancer en partie à découvert. L'EMP de la Sombra et NZNR sur Tracer commencèrent à percer des brèches dans cette défense tricolore et les Thaïlandais s'approchèrent dangereusement du dernier point. Les Français furent en permanence désynchronisés et dès qu'ils lançaient leur capacité ultime, Oputo venait les hacker. Cela déboucha sur une victoire logique de la Thaïlande sur cette première map.

Les coéquipiers de Dylan "aKm" Bignet choisirent ensuite de partir sur Népal pour le terrain de contrôle. Le BO3 d'hier disputé sur ce même champ de bataille avait en effet tourné en leur faveur. Cela sembla être le bon choix dans un premier temps : après avoir laissé leurs adversaires s'emparer du point, les Français prirent un excellent engage et la position. Malheureusement, ils ne résistèrent pas un instant à la contre-offensive asiatique et montrèrent trop peu de choses lors des teamfights. 1 à 0 dans le BO3, les Rogue étaient déjà dos au mur. En cas de défaite sur le prochain objectif, ils ne pourraient plus remporter ce match. Dylan "aKm" Bignet et Nicolas "NiCOgdh" Moret enchaînèrent les kills sur la position et la France revint à 1 partout. Serait-ce la révolte côté français ? Les soucis de casques ont continuellement handicapé les Bleus, qui n'entendaient pas suffisamment les déplacements de leurs adversaires. Le dernier point de contrôle de Népal fut facilement défendu par des tricolores davantage organisés. L'EMP adverse est bien moins efficace lorsque la Sombra n'est épaulée que par deux joueurs, et cette menace fut bien gérée. La France égalisa dans la série.


Oputo est intenable sur sa Sombra

SoOn est très efficace sur ses bombes à impulsion

Horizon a été la carte à deux points de capture du match. Elle a été choisie dans l'immense majorité des rencontres disputées hier et aujourd'hui en dépit de sa sortie très récente. Benjamin "uNKOE" Chevasson fit le choix de jouer Sombra, pour contrer celle des Thaïlandais. Ses coéquipiers défendirent extrêmement haut mais ils se firent transpercer par leurs adversaires. Malgré le choix d'une défense haute, les Français ne revinrent pas à temps pour un deuxième teamfight avant le point, qu'ils décidèrent d'abandonner sans combattre. Il aurait fallu défendre pendant 7 minutes 08 le deuxième point. 70,4% tombèrent dès le premier assaut, une frayeur traversa les rangs français. Le snowball fut évité, les Thaïlandais ne s'emparèrent du point que deux minutes plus tard. Ces derniers totalement déroulèrent leur jeu et n'ont pas été inquiétés pour le moment, si ce n'est sur Népal.


La capture du deuxième point par les Thaïlandais

Les Français attaquèrent eux aussi extrêmement vite et capturèrent le premier point si vite qu'ils eurent 7 minutes 06 pour prendre le second : les pendules furent remises à zéro. Dylan "aKm" Bignet profita de l'absence de D.VA adverse pour se déchaîner sur Soldat : 76. La France se mit au niveau dès qu'elle fut dos au mur, et il lui resta 5 minutes d'attaque pour la troisième manche.

Mais avant d'attaquer il fallut défendre, et Benjamin "uNKOE" Chevasson passa sur Ana pour essayer de résister davantage aux assauts ennemis. Ce fut un échec : Jean-Louis "KnOxXx" Boyer se fit first blood. Sans tank, les Bleus tombèrent comme des mouches. Le scénario de la game 1 se répétait avec la prise éclair de la première position. Benjamin "uNKOE" Chevasson changea encore de personnage, retentant de bloquer la Sombra avec une Sombra. Le salut tricolore vint de Nicolas "NiCOgdh" Moret et de sa Lame du dragon. Les Français ayant défendu 100% du deuxième point, ils n'eurent qu'à capturer 33,33% de celui-ci pour s'assurer du draw.


Le travail de NiCOgdh et d'uNKOE débouche sur un quadruplé pour le DPS

La composition dive, marque de fabrique des Rogue, fit le travail d'entrée de jeu. Aucune des deux équipes n'aura réussi à défendre un tant soit peu le premier point d'Horizon. On assista à une boucherie quand les Français se mirent à snowball pour prendre immédiatement le premier tiers du point : ils firent parler les mécaniques et le skill et cela s'est révélé payant.

La dernière carte du match sera Route 66 : les quatre maps d'aujourd'hui ont été identiques à celles d'hier. Mickie tente le McCree côte thaïlandais pour contre Terence "SoOn" Tarlier et sa Tracer. Peine perdue, il repartit vite sur D.VA, tandis que son équipe ne parvint pas à franchir la première porte du parcours. Les Bleus verrouillèrent bien la zone grâce à leurs positions sur les hauteurs. Un teamfight riche en ultimes permit aux adversaires du 6 de profiter de la confusion pour forcer la capture. Ils furent arrêtés un peu plus loin par les Français, qui les repoussèrent jusque dans leur spawn.

Il ne reste plus qu'à avancer le convoi jusqu'aux abords du deuxième point pour s'assurer de la qualification en playoffs. Dylan "aKm" Bignet anéantit NZNR d'un coup de crosse, symbole de la détermination des Français à finir le match proprement. Un souci technique obligea les deux formations à interrompre le jeu pendant plusieurs minutes, mais cela ne perturba pas les Français le moins du monde. Ils prirent un excellent teamfight et c'est fait : 3 à 1, la France est assurée de sortir de la phase de groupe.


L'ultime fight de la partie, avec NiCOgdh qui envoie la France en playoffs !

La France a assumé son statut de tête de série avec un score cumulé de 7-1 sur ses deux premiers matchs. le face-à-face avec le Danemark de demain servira à déterminer la position finale du 6 dans son groupe. Ce classement sera utilisé pour le seed des phases à élimination directe. Le MVP de la série côté français fut sans contestation Nicolas "NiCOgdh" Moret sur son Genji : il fit une réelle différence lors de plusieurs teamfights et prit quelques très bons 1 contre 1.

L'auteur :

louistofu

Rédacteur pour GO depuis l'été 2016, passionné par l'eSport, et tout particulièrement Hearthstone et Overwatch. Etudiant IRL.

CONTACTER L'AUTEUR
Publier un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaires sur cette page car vous devez être inscrit et connecté.
pub